Admirer Tananarive grâce à MondoTana

Ce fut un voyage riche de mille échanges, émaillé de mille histoires et déclarations dans le bus de la joie, parfumé de mille senteurs, teinté de mille couleurs…dans la Ville des milles*!

*Antananarivo signifie latéralement la Ville des milles (arivo = mille, tanana = ville). Sa devise c’est « ny arivo lahy tsy maty indray andro » = un millier d’hommes ne meurent pas en un seul jour. Vous pouvez même connaître l’histoire de ces milles soldats ici!

Après cette petite leçon de malgache, je reviens vous raconter ce voyage qui m’a permis d’une part de participer à la formation annuelle Mondoblog, et d’autre part de revoir Tanà.

Participer à la formation Mondoblog à Tananarive (MondoTana)

Je n’ai jamais pensé pouvoir avoir la chance de revoir Tananarive, surtout en cette période de fin d’année. Mais heureusement j’ai été sélectionnée pour suivre la formation Mondoblog de cette année 2016, qui s’est tenue parallèlement au Sommet de la Francophonie. D’ailleurs, vous pouvez relire une grande partie des articles écrits par les Mondoblogueuses et les Mondoblogueurs sur ce Sommet : « La Francophonie vue par les francophones« .

Groufie avec François Hollande : oui la formation nous avait permis de rencontrer le Président français en exercice pendant le Sommet de la Francophonie et aussi de lui poser quelques questions.

La formation Mondoblog c’est un tourbillon qui vous emporte pendant plusieurs jours et qui ne vous laisse pas indemne. Elle vous donne l’occasion de rencontrer des jeunes blogueurs de plusieurs coins du monde et ils n’ont de jeunes que l’âge. Ces Mondoblogueuses (eurs) ont des projets, un optimisme et un enthousiasme qui ne peuvent qu’inspirer. Leur vision de la vie et de l’avenir vous change du pessimisme et du défaitisme ambiant. C’était un moment unique dans ma plus ou moins courte vie numérique! En effet, bien qu’ayant déjà eu plusieurs blogs, je ne me suis jamais sentie aussi « part » de quelque chose de plus grand qu’en étant chez Mondoblog!

Avec toutes ces rencontres enrichissantes, la formation était aussi l’occasion de s’outiller au niveau technique et que pourrais-je dire, sinon que ça ouvre d’autres perspectives pour mieux vivre sa vie de Mondoblogueur. Participer à MondoTana était un des meilleurs cadeaux de 2016, et c’était aussi l’occasion de revoir Tanà (Antananarivo) et même de le voir à travers les yeux « des autres ».

Revoir Tananarive.

Tananarive ou Antananarivo ou Tanà (pour les intimes et pour Henri Ratsimbazafy, un crooner malgache qui chante ici son amour pour cette ville) est la capitale de Madagascar. J’ai grandi à Tanà mais je dois reconnaître que j’ai pu en apprécier certaines particularités, et celles de Madagascar, en ayant été avec les « vahiny** » de MondoTana.

Et donc, pour commencer, tellement j’ai pris l’habitude d’y vivre que je n’ai plus remarqué que la ville était construite sur des collines et que dans certains quartiers, il y avait une architecture particulière. Cette architecture dite « tranogasy*** » tend pourtant à disparaître du paysage pour faire place à ces bâtiments hauts, sans style, sans âmes et sans charme, sauf peut être leurs couleurs? Valoriser ce patrimoine culturel de la capitale est pourtant l’une des solutions pour y favoriser le tourisme et pour que Tanà ne soit plus juste la ville de l’aéroport international.

Ensuite, revoir Tanà en fin d’année c’est aussi voir les arbres en fleurs et en avoir les senteurs.

Entre les jacarandas et les frangipaniers en fleurs, c’est un régal pour les yeux et une douceur pour l’odorat!

Et enfin, revoir Mada en fin d’année c’est goûter aux fruits de saison! Tandis que chaque fin d’année là où je suis, je languissais de ne pas manger de litchis, de mangue de Madagascar, je me suis rendue compte que ces fruits n’existaient pas partout et que tout le monde n’était pas rempli de joie en les voyant. (Je passe sous silence l’épisode bobo ventre généralisé…)

Un des seuls regrets était la période bobo-ventre qui nous a empêché de faire découvrir la vraie gastronomie malgache à la MondoTana. Parce que oui, nous les Malgaches on mange le zébu, des « zébuvores » mais il y avait mille et une façons de le cuisiner et celui du « varanga » est particulièrement succulent.

Varanga avec du rougail et bien sûr du riz! 😉

Pour finir, MondoTana était une très belle occasion pour vivre mon appartenance à Mondoblog et ressentir cette fraternité et cet enthousiasme des Mondoblogueuses et des Mondoblogueurs. Et ce voyage m’a aussi permise de voir mon pays à travers le regard des autres, ce qui est quelque part intéressant, îliens que nous sommes! 😀

**vahiny : mot malgache qui signifie étrangers mais dans ce contexte, je prend sa deuxième signification : invités.

***tranogasy : trano = maison, maison traditionnelle malgache.

The following two tabs change content below.
Ianjatiana
De Madagascar, d'ici et d'ailleurs. La lecture et l'écriture me passionnent, tout autant que la photographie et le cinéma. Je suis une éternelle curieuse. Je cherche mon chemin et il me semble avoir vécu plusieurs vies dans une seule.

3 réflexions au sujet de « Admirer Tananarive grâce à MondoTana »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.