Hallo… quoi ? Sambatra oui !

Il y a quelques années je me posais déjà la question de la « mondialisation » de certaines fêtes voire de l’engouement de beaucoup de monde pour Halloween (qui se déroule habituellement la soirée du 31 octobre) et du désintérêt pour Thanksgiving par exemple. Après quelques recherches, il semblerait qu’Halloween était une fête rurale dans le Royaume-Uni avant sa période d’industrialisation (vers le XVIIIe siècle)  puis a été  » récupérée  » par les Américains plus tard : vous pouvez trouver toute son histoire racontée ici en détail.

Le but n’est pas de se plaindre de cette uniformisation galopante de la vie dans ces différents aspects (alimentation, habillage, goût… fête), mais de mettre en valeur certaines poches de résistance. Et oui ! heureusement les traditions ne sont pas toutes mondialisées et ne deviennent pas toutes des fêtes commerciales, et j’ai justement choisi de parler d’un rituel qui fait la fierté de tout un peuple dans le sud-est de Madagascar : le Sambatra.

9

Une petite précision avant de commencer, en malgache, sambatra veut dire être heureux (fahasambarana signifiant bonheur). On peut aussi dire en s’exclamant  » Sambatraaaaaa ! « , ça arrive souvent quand quelqu’un annonce une bonne nouvelle et que les autres n’expriment pas vraiment la jalousie, mais quelque part une envie pas méchante, mais envie quand même. Un peu comme si les autres disaient :  » Wouah la chance !  » Donc, ne soyez pas étonnés si vous trouvez le mot sambatra et que ça ne réfère pas à ce rituel.

Le Sambatra se déroule tous les sept ans* dans le pays Antambahoaka (à l’origine, Tembahoaka = ceux que le peuple aime, les transformations du langage ont fait que c’est devenu Antambahoaka), mais les festivités les plus importantes se déroulent à Mananjary, située à près de 560 km de la capitale de Madagascar. C’est une occasion pour tous les descendants du pays de faire un retour aux racines et surtout de célébrer cette tradition qui remonte à des temps vraiment anciens. Il prend toujours place pendant tout le mois d’octobre au cours duquel la ville vit au rythme des rites. Il commence un vendredi et se termine aussi un vendredi.

Ambinany

 

Le Sambatra, à première vue, est un ensemble de rites réalisé pour marquer le passage des jeunes garçons au statut d’homme au sein de la communauté. Il est souvent assimilé à une circoncision** collective, mais il va bien au-delà. Il permet la communion de tout un peuple qui tient à sa tradition et à son histoire et n’entend pas y renoncer. En effet, les rites illustrent et constituent une sorte de mise en scène de l’histoire de la migration du peuple de Raminia (les Antambahoaka sont aussi appelés les Zafiraminia = les descendants de Raminia) de l’Arabie saoudite à Madagascar vers le XIIIe siècle après que celui-ci se soit rebellé contre Mahomet et ses nouvelles lois qu’il considérait comme portant atteinte à sa liberté.

AmbinanyLehilahy

Le Sambatra, c’est un festival de couleurs et de costumes : les garçons à circoncire sont habillés d’une tenue rouge avec des bandes blanches, les femmes se parent de pagnes d’un même tissu, dont le plus convoité est le « parla » (désolée mais j’ai essayé de chercher comment ça s’appelle en réalité… je n’ai pas trouvé!) et doivent obligatoirement se tresser leurs cheveux.

Momandson

Le Sambatra, c’est une fête : la joie se propage dans toute la ville avec les champs et les danses des femmes, de quartier en quartier, de jour comme de nuit. Une grande procession finale est programmée avec tous les habitants de la ville.

Girls

C’est aussi, comme dans toute fête malgache qui se respecte, l’occasion de boire. Et la spécialité locale (on apprendra vite que sous le nom générique de  » toaka gasy  » (toaka = eau de vie, gasy = malgache) se dissimulent des variétés locales et régionales d’eau de vie comme le gily midro, et il y a aussi le betsa, une sorte de bière locale. Dans les cas où un décès survient pendant le mois, l’enterrement est fait rapidement, presque en secret. Ce n’est qu’une fois le Sambatra passé que les rites et coutumes liés à l’enterrement sont réalisés pour  » régularisation « .

Betsa - Gily Midro en bidons

Cependant, il ne faut pas croire qu’il n’y a aucune circoncision pendant 7 ans ! Au contraire, il est permis de faire la circoncision quand le moment est venu, même en dehors du Sambatra, on parle à ce moment-là de  » vol « … » nangalarina « .

 

Tranobe

 

Pour terminer, il paraît qu' »il faut le vivre pour le sentir »… rendez-vous en 2021 à Mananjary alors 😀

Cet article a été écrit avec l’aide et les conseils précieux de Nadya N. et les photos de Iarinaivo. Merci vous!!

Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, vous pouvez lire l’excellent ouvrage de Monseigneur Xavier Tabao Manjarimanana – Ny Sambatra Antambahoaka – Mananjary paru initialement en 1983 et réédité en 2007.

 

Fa toy ny Renintantely ny Razana, maty namela ny mamy :

– FIHAVANANA ho olona iray,

– Fiaraha-miezaka mba ho velona, ho SAMBATRA,

– Ary fijoroana ho LILAHY MAHERY

Les ancêtres sont aussi doux que le miel,

ils nous ont laissé en héritage l’unité,

la volonté d’être vivants et heureux,

et la fierté de nous sentir des  hommes vaillants et courageux

 

Et vous, connaissez-vous des rituels, coutumes qui se rattachent à l’histoire de « vos origines » ? (à ne pas prendre dans un sens péjoratif le « vos origines » hein.)

 

* au fur et à mesure on notera que dans la cosmologie malgache les nombres trois et sept ont des valeurs importantes et sacrées, néanmoins, pour le Sambatra, l’année est déterminée selon un cycle lunaire et correspond au Taon-jomà (année vendredi qui correspond à l’année de départ de Raminia)

** La circoncision se pratique depuis longtemps à Madagascar et continue de l’être même si elle entraîne l’appréhension de certaines mamans.

 

The following two tabs change content below.
Ianjatiana
De Madagascar, d'ici et d'ailleurs. La lecture et l'écriture me passionnent, tout autant que la photographie et le cinéma. Je suis une éternelle curieuse. Je cherche mon chemin et il me semble avoir vécu plusieurs vies dans une seule.

3 réflexions au sujet de « Hallo… quoi ? Sambatra oui ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.