La rentrée … déjà ?

C’est déjà la rentrée ? Alors qu’il y a à peine quelques semaines, je me disais que j’allais avoir un programme bien rempli pour l’été et rayer toute une liste de choses à faire (la fameuse to-do list). Vers la fin juillet, je pensais qu’au début de septembre, tous les dossiers allaient être rangés, les bouquins empruntés à la bibliothèque lus et les kilomètres de course avalés. Il y avait le temps, il y avait le temps… mais au final, non ! Le temps file à une vitesse folle, on ne réalise pas bien qu’il ne cesse de tourner et qu’une fois passé, il ne revient plus.

Un joli jardin caché dans le Marais

Alors qu’avons nous fait de ces grandes vacances ? Il y a eu les balades dans les rues de Paris, désertées par les Parisiens, au plus grand plaisir de ceux qui restent…Cette période calme est favorable aux découvertes : un joli jardin caché dans le quartier mouvementé du Marais, une cantatrice qui a bercé les oreilles et fait vibrer le cœur des passants, les curieux passages de Paris. En somme de biens jolies cartes postales.

 

img_2725

Mais l’été qui vient de passer a aussi vu passer un des événements planétaires les plus suivis à la télé : les Jeux Olympiques de Rio. Comme à chaque olympiade, il fallait compter sur le décalage horaire. Là il fallait veiller assez longtemps. Le summum a été atteint lors de la cérémonie d’ouverture où l’on attendait avec impatience le passage de notre délégation nationale. Mais les nuits étaient d’autant plus longues, pendant la quinzaine, qu’une chaîne de télé américaine a payé très cher pour que les finales soient diffusées aux heures les plus intéressantes pour les audiences aux États-Unis.

Ce fut une quinzaine difficile mais satisfaisante ! Les performances sportives (Michael Phelps, Usain Bolt, Teddy Riner, Simone Biles…) l’ont disputé aux images fortes de solidarité et d’entraide, comme ces deux athlètes tombées ensemble qui ont illustré ce qu’est l’esprit olympique en s’aidant pour finir la course. Mais il y a eu aussi cette équipe olympique des réfugiés, pour montrer cette réalité que certains politiques refusent de voir.

#istandwithteamrefugee

Les jeux olympiques finis, voici que les jeux paralympiques prennent place. C’est à se demander pourquoi ils ne doivent prendre place que lorsque tout le monde a fait sa rentrée? Pourquoi ne pas avancer d’une semaine les jeux pour que l’on puisse aussi admirer les performances des athlètes qui concourent aux paralympiques? Pourquoi ces paralympiques ne bénéficient pas d’autant de couverture médiatique?

Malgré la chaleur qui reste, l’été est bel et bien parti. On regrette déjà cette période calme et intense à la fois, cette époque de l’insouciance. Parce que la rentrée est bel et bien là. La rentrée et ses tracas du quotidien.

La rentrée et son parcours du combattant pour l’étudiant étranger en France : obtenir le fameux titre de séjour qui permet de rester un an de plus. Mais avant d’avoir en main le sésame, il faut obtenir le rendez-vous à la préfecture à temps, présenter tous les éléments du dossier (et même d’autres éléments au cas où), prier de ne pas tomber sur un agent zélé de la préfecture et re-prier pour que le dossier passe sans problème. Et oui, s’il y a de l’excitation pour les uns, l’attrait de la nouveauté pour d’autres, la rentrée peut aussi être source de stress et d’insomnie pour certains…et le bon sommeil ne reviendra qu’une fois ce titre de séjour obtenu.

Et pour vous, le mois de septembre signifie t’il aussi la rentrée?

img_2738

The following two tabs change content below.
Ianjatiana
De Madagascar, d'ici et d'ailleurs. La lecture et l'écriture me passionnent, tout autant que la photographie et le cinéma. Je suis une éternelle curieuse.

4 réflexions au sujet de « La rentrée … déjà ? »

  1. randrianandrasana dit :

    Comme tu le dis si bien, la rentrée, c’est le moment où tu te rends compte que finalement, tu n’as rien fait de tes vacances et qu’il faut travailler dur pour rattraper le tout

  2. Fifi dit :

    La rentrée c’est aussi la préparation pour l’hiver pour nous les tropicaux qui vivent dans la zone tempérée à l’extrême Nord, la température commence à baisser, le vent est plus froid et il n’y a plus de fêtes organisées dans le parc du quartier. On n’attend quand même l’été indien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.